On descend dans la mine de charbon à Saint Etienne

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

On descend dans les galeries grâce aux cages d'extraction qui se trouvent en dessous du chevalement.

On descend dans les galeries grâce aux cages d'extraction qui se trouvent en dessous du chevalement.

Elles sont actionnées par un machiniste qui se trouve dans une cabine, isolé, des mineurs pour ne pas être déconcentré. Les cages descendent les 700 mètres à une allure folle (gain de temps) Il n'était pas rare que les mineurs soient malades (vu la vitesse)

Elles sont actionnées par un machiniste qui se trouve dans une cabine, isolé, des mineurs pour ne pas être déconcentré. Les cages descendent les 700 mètres à une allure folle (gain de temps) Il n'était pas rare que les mineurs soient malades (vu la vitesse)

A droite la cage pour les wagonnets de charbon, à gauche celle pour les mineurs. Quand aux chevaux ils voyageaient sanglés sous les cages.

A droite la cage pour les wagonnets de charbon, à gauche celle pour les mineurs. Quand aux chevaux ils voyageaient sanglés sous les cages.

Nous avons pratiqué une remontée dans le temps, le début de la visite se situe dans les années 70. Les mineurs avaient des lampes électriques. Ici ils perforent la roche pour y placer des batons de dynamite.

Nous avons pratiqué une remontée dans le temps, le début de la visite se situe dans les années 70. Les mineurs avaient des lampes électriques. Ici ils perforent la roche pour y placer des batons de dynamite.

Les marteaux piqueurs pésent en moyenne 40 kgs.

Les marteaux piqueurs pésent en moyenne 40 kgs.

La chaleur est intense dans les galeries, la poussière , le bruit, avec la lampe comme seul eclairage.

La chaleur est intense dans les galeries, la poussière , le bruit, avec la lampe comme seul eclairage.

Puis nous remontons les galeries dont les soutènements ne sont plus étayés par une machine, mais par les hommes avec des troncs de bois.

Puis nous remontons les galeries dont les soutènements ne sont plus étayés par une machine, mais par les hommes avec des troncs de bois.

Avant les wagons électriques, il y avait la traction animale.

Avant les wagons électriques, il y avait la traction animale.

Voici une jolie vue sur le bassin de Saint Etienne. Les mineurs devaient apprécier les hauteurs et l'air frais une fois sortis de la mine.

Voici une jolie vue sur le bassin de Saint Etienne. Les mineurs devaient apprécier les hauteurs et l'air frais une fois sortis de la mine.

Publié dans Nos balades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
intéressant merci!
Répondre
L
Bon dimanche<br /> Biz<br /> la cocotte
C
la rudesse de la vie .... ils avaient vraiment du merite !
Répondre
L
Et pas le choix bien souvent <br /> Biz <br /> la cocotte
L
très , très beau reportage émouvant sur la mine ; un professionnel n'aurait pas fait mieux.....!
Répondre
L
Merci pour ce commentaire élogieux, il faut dire que nous avons eu un excellent guide<br /> Biz <br /> la cocotte
I
merci pour tous ces explications c'est toujours très instructifs
Répondre
L
Je m'instruis deux fois : en visitant, et en créant l'article et en faisant des recherches !<br /> Biz <br /> la cocotte
I
Superbe reportage, très intéressant et de belles photos. Merci
Répondre
L
Merci <br /> Bon dimanche !<br /> Biz <br /> la cocotte