Portraits de femmes

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

Portrait de femme de Michiel jansz Van Miereveld, Delft 1625

Portrait de femme de Michiel jansz Van Miereveld, Delft 1625

Peut on passer devant ce regard, sans qu'il nous interpelle ??

Peut on passer devant ce regard, sans qu'il nous interpelle ??

Le soucis du détail dans la matière des tissus, jusqu'aux reflets de lumière dans les soieries de la robe.

Le soucis du détail dans la matière des tissus, jusqu'aux reflets de lumière dans les soieries de la robe.

Cet autre portrait de femme est du même auteur et date de 1631

Cet autre portrait de femme est du même auteur et date de 1631

Comment est ce possible, à ce point de rendre le détail aussi réel ? Et toujours cette lumière qui chatoîe, malgré le sujet triste et les couleurs sombres

Comment est ce possible, à ce point de rendre le détail aussi réel ? Et toujours cette lumière qui chatoîe, malgré le sujet triste et les couleurs sombres

La main si vivante posée sur le tapis moelleux.

La main si vivante posée sur le tapis moelleux.

La lecture, un tableau qui m'a beaucoup touché. Il est l'oeuvre de Henri Fantin-Latour.

La lecture, un tableau qui m'a beaucoup touché. Il est l'oeuvre de Henri Fantin-Latour.

Avec ce détail qui évoque simplicité et féminité.

Avec ce détail qui évoque simplicité et féminité.

Publié dans Musée, Lyon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'admire toujours la-dextérité? j'ai du mal à trouver le mot juste!-avec laquelle ces peintres arrivaient à reproduire tissus et dentelles. Ce portrait de Fantin Latour que je ne connaissais pas est une merveille.
Répondre
L
Autant les portraits sont altiers...autant "la lecture " est une scène intimiste
biz
la cocotte
R
magnifique
o'u le tableau du peintre hollandais est il exposé?
Répondre
L
Au musée des beaux arts de Lyon
Bonne journée
Biz
la cocotte
E
J adore. Voilà de la vraie peinture qui ressemble a quelque chose. Qu on arrête de nous prendre pour des débiles sous prétexte de modernité...
Répondre
L
Ed a parlé !!! je suis comme toi restée très classique dans mes goûts et dans mes choix même en patchwork au risque d'être démodée, c'est là que je me sens bien et à ma place
Biz
la cocotte
P
La collerette du premier portrait est stupéfiante, quel talent !
Merci pour ces belles découvertes.
Répondre
L
Aérienne et en même temps tellement figée
Biz
la cocotte
C
Chaque détail ressort. Que de patience pour reproduire la finesse de ces dentelles et tissus. Bises ma cocotte.
Répondre
L
Des artistes de premier ordre
Biz
la cocotte
M
Celles-ci sont aussi très coincées dans leurs vêtements! mais quelle finesse d'exécution ! Bizzzzzzzzzzz
Répondre
L
Une époque austère mais heureusement qu'il y avait ces dentelles pour égayer leurs tenues
Biz
la cocotte
M
les peintres se spécialisaient ,peindre tissus plis et dentelles contrastant avec le coté sombre des robes et fonds, un superbe travail, le tableau "lecture" est plus touchant peut-être car on rentre plus dans l'époque et la vie de tous les jours , c'est moins austère que le portrait en pied , super tes gros plans merci pour les dentelles et ces mains ...magnifiques c'est si dur à faire !
Répondre
L
Un tableau plus intimiste en effet
Biz
la cocotte
M
On ne peut qu'être admiratif devant de tels chefs-d'oeuvre, précision dans les détails, encore mieux qu'une photo !!!
Répondre
L
Oui encore mieux qu'une photo
Biz
la cocotte
C
Ces peintres n ont rien à envier aux peintres d aujourd hui !!! Merci de nous faire admirer ces œuvres ! Bisous
Répondre
L
Quelle chance de pouvoir aller au musée
Biz
la cocotte
C
INCROYABLE tant de détail , de profondeur dans cette dentelle !!!
Répondre
L
Déjà en elles même ces dentelles sont de petites œuvres d'art, alors les peindre !!
Biz
la cocotte
A
Quelles merveilles ! Tissus, dentelles et le regard, cela laisse rêveur !!!
Répondre
L
Beaucoup de présence dans ce regard qui a traversé les temps
Biz
la cocotte