La forêt pétrifiée

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

 

 

 

 

 

                         Aujourd'hui, visite d'un endroit surprenant qui n'a rien à voir un compte fantastique.

 

 

 

Entrée

 

                        Voici l'entrée de la forêt pétrifiée qui se trouve près du Caire .

 

 

 

 ETENDUE DE LA FORet

 

                       Une vaste étendue désertique jonchée de roches. Car il y a bien longtemps il y avait ici une forêt.

 

 

 

 

 

 

 ROCHES

 

                        Pourquoi parler de forêt, là où il n'y a qu'un désert de pierres ??

                        C'est qu'en fait le bois des arbres est devenu roche.

 

 

 

 

 

 

ROCHE 2

 

                                            Comment est ce possible ???  (source wikipédia)

 

 Le processus de pétrification se produit quand le bois est enterré sous une couche de sédiments, où il se conserve d'abord en raison d'un manque d'oxygène, avant que l'eau riche en minéraux ne coule à travers les sédiments et remplace les cellules du bois par des minéraux. Moins de cent ans sont probablement nécessaires pour qu'un morceau de bois soit pétrifié.                            

 

 

 

 

 

   

Roch1 

                                         Eh oui ! ce morceau de bois n'en a que l'apparence, c'est en réalité une roche !

 

 

 

 

 

 

 

TRONC

 

                       Des  troncs d'arbre entiers jonchent le sol. Comme ce géant terrassé.

 

 

 

 

 

 Gysophile

 

                        Dans beaucoup de déserts si l'on est attentif, il y a toujours de la vie.

                        comme ce pied de gypsophile.

 

 

 

 

 Cactus

 

                         Ou cette plante grasse.

 

 

 

Lezards

 

                        A côté de l'entrée se trouve un bâtiment, dans lequel le gardien a improvisé un musée 

                        avec tout ce qu'il a pu trouver d'insolite sur le site.

 

 

 

 

 

 Fossile d'oursin

 

                                          Comme ce joli fossile d'oursin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans flore en Egypte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Encore le train en marche pour la raison toute simple que j'ai découvert ce blog si bien fait hier après-midi.<br /> Je ne savais pas que la pétrification du bois pouvait être aussi rapide.<br /> Par contre, cette forêt pétrifiée là est une vénérable vieille dame... imaginez... Quarante millions d'années, seulement... comme on dit sur les factures pas encore réglées. <br /> Tout a commencé par un méga tremblement de terre d'une amplitude impensable aujourd'hui même après certains tsunamis récents. Un de ces tremblements de terre monstrueux qui mettent les montagnes en marche et changent le cours des fleuves. Celui là, tout en couchant les forêts de Moyenne Egypte sur le sol modifia le parcours du Nil qui emporta avec lui les forêts ravagées. C'est seulement à l'approche de cette région où s'est développée la ville du Caire, très longtemps après, que le fleuve s'est élargi et que les troncs de la forêt se sont déposés là.<br /> Détails intéressants, la forêt en question, s'étale sur une trentaine de kilomètres depuis à côté de Maadi presque jusqu'à l'aéroport international du Caire et compterait d'après les évaluations des géologues un petit quatre-vingts millions d'individus.<br /> Mais l'urbanisation folle et l'inconscience de certains qui emportent ces &quot;pierres&quot; d'un genre particulier menacent la survie de ces témoins très anciens de la formation des continents. Car imaginez qu'à la même époque, la Mer arrivait aux portes du Caire, près de l'aéroport, que la dépression du Wadi Natrun si chère aux &quot;momificateurs&quot; de l'Egypte ancienne et aux moines et ermites coptes n'était qu'une extension de la mer, et qu'il y avait des volcans en activité dans la région. On en localise un très précisément à l'emplacement de l'actuel place Ramsès. Il a laissé au moins deux coulées de basalte d'une si grande dureté que les constructeurs du métro cairote en ont fait des cauchemars atroces pour faire passer leur tunnel. L'une des deux coulées passerait m'a-t-on affirmé sous le Nil pour affleurer de nouveau à la hauteur d'Embaba... <br /> J'aime aussi cette histoire là de l'Egypte, presque aussi anonyme que celle des arbres ou des marchands si bien photographiés par la maîtresse en titre de ce blog!
Répondre
C
Et oui çà existe ... Je connaissais et ,ne savais pas que cela se trouvait aussi en Egypte ....
Répondre
L
<br /> <br /> tu es incollable !!<br /> <br /> <br /> biz<br /> <br /> <br /> la cocotte<br /> <br /> <br /> <br />
C
Impressionnant ce que la nature peut nous offrir !
Répondre
C
Surprenantes et incroyables images!!! Avec vous je vais de surprises en surprises.<br /> La transformation des arbres en roche, phénomène inconnu pour moi.<br /> Ce petit pied de gypsophile "extra" dans ce désert....accompagné d'une petite plante grasse.<br /> Sympathique le musée,admirative de ce joli fossile d'oursin. Biz.
Répondre
H
C'est très impressionnant !<br /> Quelle artiste la Nature !
Répondre
S
Bonjour,<br /> <br /> Merci de nous initier et de nous apprendre beaucoup de choses à travers ton merveilleux blog.<br /> <br /> bonne journée
Répondre
M
Merci pour ces renseignements, je ne connaissais pas ce phénomène de pétrification. Mais je préfère les arbres debout et bien verts, c'est beaucoup moins triste que ce paysage lunaire.<br /> Je pense que tu as fait bon voyage et que tu vas pouvoir dire ouf, je suis enfin en vacances.<br /> Bisous.
Répondre
M
Le gypsophyle en plein désert, suréaliste..
Répondre
L
<br /> <br /> Le désert réserve bien des surprises et souvent malgré les conditions difficiles la vie n'est pas loin<br /> <br /> <br /> Biz<br /> <br /> <br /> la cocotte<br /> <br /> <br /> <br />
C
une découverte surprenante!<br /> bonnes vacances!<br /> claire
Répondre
J
Etonnant et très interessant, merci.
Répondre
A
Merci beaucoup pour cette visite culturelle. Jamais je n'aurai imaginé qu'il y avait eu des forêts aux portes du Caire il y a quelques centaines d'années!!! Bisous
Répondre
L
<br /> <br /> Les foréts existaient grâce aux crues du Nil peut être ...<br /> <br /> <br /> biz<br /> <br /> <br /> la cocotte<br /> <br /> <br /> <br />
V
J'aime beaucoup l'oursin...
Répondre
C
Tu retrouve le coeur des troncs, c'est impressionant. Finalement c'est comme l'ambre mais le reultat est vraiment different !!!!1 Bises ma cocotte
Répondre
L
<br /> <br /> Oui c'est assez bluffant !!<br /> <br /> <br /> biz<br /> <br /> <br /> la cocotte<br /> <br /> <br /> <br />
M
Très interessant...je ne savais pas que ce phénomène existait....<br /> Bisouuuuuuuuuuuuus
Répondre
M
Bonjour chére amie cocotte .<br /> <br /> Ces images sont impressionantes et un peu sinistre .ces "bois-roche" sont elles<br /> utilisée comme matériaux de constuction ?<br /> Bon voyage . Monique .W.
Répondre
L
<br /> <br /> Non pas d'utilisation dans la construction ce sont presque des fossiles !!<br /> <br /> <br /> Biz<br /> <br /> <br /> la cocotte<br /> <br /> <br /> <br />