Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

egypte artisanat

Travail du cuivre

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

  CUIVRE argenté

 

                       Voici un timbre français édité il y a peu de temps, il représente un détail d'ornement sur cuivre.

                        Une oeuvre qui a apparemment trouvé sa place au musée du Louvre de Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

A1

 

                                Dans cette rue populaire du souk on avance dans le bruit des marteaux sur le cuivre.

                                De petits ateliers, d'où l'artisan vous salue de la main, fier de montrer son travail.

 

 

 

 

 

 

 A2

 

                                         Une rondeur patiemment martelée, à petits coups cadencés.

 

 

 

 

 

 

 

GRAVURE1

 

                                          Un peu plus loin, la main se fait plus légère, et la musique plus douce.

 

 

 

 GRAVURE2

 

                                          Dessinant des arabesques sur un plat  de cuivre.

 

 

 

 

 

 

 

GRAVURE

 

                      Le son s'amenuise encore et devient une légère entaille sur une feuille de métal.

                      Naissance de la parure d'un pharaon dans un murmure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  A4

 

                                                 Nos pas nous ramènent vers les ferblantiers, le métal est moins

                                                 noble pour des objets usuels....Mais quel est donc cet ustensile

                                                 trônant en haut de sa pyramide ???

                                                 Une idée ?? réponse demain ....

 

 

 

 

 

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

metal

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

8

 

                           Les égyptiens excellent dans beaucoup de domaines, et notamment dans le martelage du

                           métal.

 

 

 

 

                    9

 

                          Aucun motif aussi compliqué soit il, ne les rebute.

 

 

            325RED

 

                         Armés d'un stylet et d'un petit marteau, ils martèlent patiemment les objets que l'on achète

                         ensuite dans le souk.

 

 

                  327RED

 

                       On entend ce bruit caractéristique dans les allées du Kan el Khalili.

 

                       329RED

 

                         Fabrications utilitaires pour les grandes marmites à foul, ils savent tout aussi bien ajourés

                         le métal pour en faire d'élégantes lampes.

                         Pour un décor de milles et une nuit. 

 

 

 

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Les "milles et une nuit"

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

                        La réponse à la devinette d'hier :

                        Il s'agissait d'Oum khalsoum qui reste une grande chanteuse dans le coeur des égyptiens.

                        Elle est morte depuis plus de 30, et un musée lui est dédié sur l'île du Nilomêtre.

 

 

 

 

 

Mosaique

 

                       Nous sommes bien au pays "des mille et une nuit" et les contes de la belle Shéhérazade.

 

 

 

 Parfumerie3

 

                                      Aux détours des ruelles du Caire et d'ailleurs, mille et une parfumeries

 

 

 Parfumerie

 

                       Et toujours au même nom évocateur,mais en différentes langues.

 

 

 

 

 Parfumerie 2

 

                                      Elles détournent le voyageur hazardeux  par les mille feux de leurs bouteilles emplies

                                       de parfums aux couleurs chatoyantes.

 

 

 

 

 

 flacons

 

                         Qu'importe le flacon ...pourvu qu'on ait l'Ivresse.

                         Et pourtant les parfums sont souvent importés et allongés à la glycérine, qui laissent des traces

                         grasses après évaporation.

 

 

 

 

 Sable

 

                        Parfois le bon génie est trompeur...point de parfum envoutant... et le touriste berné 

                        rentre chez lui avec du sable...coloré ...certes...mais du sable !!.

 

                        "Nul ne peux se prévalloir de sa propre turpitude"

 

 

 

 

 

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Le souffleur de verre

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

 

 

B2

 

                      Moi je ne m'en lasse pas!

                      Je voulais faire découvrir à mon mari le souffleur de verre.

 

 

 

 

 

 

 

B4

 

                                       Dans la boutique une famille de français faisait ses "emplettes"

                                       et la petite fille m'a demandé d'un air fâché si c'était la première fois que j'y venais ??

                                       J'ai bien senti que cet endroit lui appartenait

                                       et qu'elle n'avait pas du tout envie de partager ce secret.

 

 

 

 

 

Souffleur de verre , four

 

                      Le four était cette fois découvert.

 

 

 

 

 

Souffleur de verre , four2

 

                                          La technique consiste à faire fondre de tessons de verre.

                                          et à les colorer avec du pigment.

 

 

 

 

 

 

Souffleur de verre

 

                                        Quelques belles photos de cet endroit atypique.

 

 

 

 

 

 

Souffleur de verre 4

 

                                         Et en prime ! le droit de monter sur la terrasse pour une vue

                                        sur le quartier et la cité des morts

 

 

 

 

 

Souffleur de verre5

 

                                         J'ai acheté un chapelet de perles complètement disparates

                                         et de formes inégales.

                                         Elles seront parfaites dans certains montages de colliers.

 

 

A redécouvrir la technique : Le verre soufflé d'Al Gamaleya

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Le verre soufflé d'Al Gamaleya

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

 

 

 

                                          Je vous avais promis un post sur la fabrication du verre en Egypte suite

                                          à deux articles récents ....

                                          Si vous les avais manqué ....un clic : L'échoppe du souffleur de verre     

 

 

 

 

336RED

 

                                                Comment résister à la magie de ces lampes ...

                                              ..alors je vais vous raconter l'histoire de leur fabrication !

 

 

 

 

 

 

 

 

                                              souffleur 2

 

                                            Trés tôt, assis devant le four, le maître verrier célèbre un rituel.

                                            Il met des morceaux de verres dans la sole (al-tajin) qui doivent être

                                            transformés en pâte.

                                            Pour colorer la pâte, il ajoute la poudre de cuivre pour le bleu,

                                            et le manganèse pour le violet, pour les autres couleurs,

                                            il utilise tout simplement des tessons de bouteilles. 

 

 

 

 

 

souffleur

 

                                          Puis, il retourne la pâte colorée, avec une tige de fer recourbée (le kajak)

 

 

 

 

 

VERRE5

 

                                          En soufflant dans sa canne, il y introduira les bulles de verres,

                                          qui donnent cet aspect si particulier au verre égyptien.

                                          Le verre Mouski.

 

 

 

 

 

 

VERRE3

 

                        La magie opère !!! comme un chef d'orchestre avec sa baguette,

                        il façonne anses, cols, serpentins devant nos yeux!!

 

 

 

 

 

VERRE

 

                        Il ne reste que très peu de maîtres verriers au Caire

                        Cette technique maîtrisée depuis les Ptolémées est en voie de disparition,

                        du fait de la concurrence industrielle.

 

 

 

 

VERR2 2

 

                       J'avais choisi ce plat pour l'imperfection de sa courbe, qui lui donne toute son authenticité.

 

 

A revoir, un autre souffleur de verre, mais en Dordogne celui-là  : Les billes

 

 

Source: "Egypte des mains magiques" de Denise Ammoun

              (Ce livre est pour moi, un bel outil de documentation, pour tout

               ce qui concerne les métiers de l'artisanat égyptien.)                               

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

L'échoppe du souffleur de verre (suite)

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

B9

 

                            L'exposition des objets en verre se poursuit jusque dans le jardin, jusque là rien

                            d'exceptionnel, vu l'étroitesse du magasin .

 

 

 

 

 

 

B7

 

                                                Ce qu'il y a de surprenant en revanche, c'est que le "show-garden"

                                                sur les tombes avoisinantes.

                                                Les verres côtoient les tombes (vilain jeu de mots)

 

 

 

 

 

B8

 

                                               Une seule tombe n'était pas tournée dans le même sens que les autres

                                               d'ailleurs elle sert de comptoir

                                               Alors, Je ne sais pas si c'est le lieu qui nous inspire,

                                               ou si c'est le besoin de détendre l'atmosphère ...

                                               Sophie m'a dit : "elle a mal tournée"

                                                      ou encore : "elle s'est retournée dans sa tombe"

 

 

 

 

 

B11

 

                          En fait le magasin jouxte la cité des morts. Cet immense cimetière du Caire, s'est transformé

                          au fil de la crise du logement en lieu d'habitation pour les vivants.

 

 

 

 

 

B13

 

                                                 La première surprise passée, nous avons eu le droit de monter

                                                dans les étages en passant par le lieu d'habitation.

                                                 Pour nous retrouver sur le toit et surplomber la cité.

 

 

 

 

 

 

B10

 

                         Parfois difficile..de garder de la légèreté ...

                         Mais cette visite chez le souffleur a été une belle découverte !!

                         Un grand merci à Patricia, Christine et Cécile qui me l'ont fait découvrir, et à Françoise qui

                         m'en avait parlé et donné l'envie d'y aller.

 

 

 

 

 

 

B12

 

                           D'ailleurs, je vous prépare un post sur la fabrication du verre soufflé.

                           Un artisanat ancestral égyptien, qui est malheureusement en train de se perdre.

 

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Albums en ligne

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

 

 

                           En rapport avec l'artisanat et le dernier article sur le Sphynx.

                          J'ai mis dans ma vitrine deux albums photos supplémentaires.

 

 

 

 

X27

 

 

 

                     Ces deux albums sont à consulter , colonne de droite.

 

 

 

 

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

L'échoppe du souffleur de verre

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

B1

 

                                           Face à "Bab el Foutouh" monte une ruelle, elle s'enfonce dans

                                          un quartier populaire.

                                          On débouche sur une petite place où se trouve l'étroite échoppe-habitation

                                          du souffleur de verre.

 

 

 

 

                                                   B2

 

                      La " vitrine" est alléchante, et en aucun cas, jamais !  il ne faut s'arréter à la couche de poussière.

                      Une des plaie égyptienne étant justement cette pousssière, déposée sur les objets,.

                      Elle est parfois trompeuse, et pourrait laisser croire que les objets sont là depuis des lustres.

 

 

 

 

 

 

 

B3

 

                       Le pas de porte, qui est un joli patchwork de disques de verre, annonce déjà la couleur.

 

 

 

 

 

 

 

B14 

                                         L'épouse du marchand nous accueille avec son plus joli sourire,

                                         et nous invite à entrer chez elle, car l' échoppe, c'est aussi sa maison.

 

 

 

 

 

B4

 

                                          A l'intérieur, un amoncellement d'objets en verre, dans un tel enchevêtrement

                                         qu'il est d'abord difficile d'y repérer les pièces intéressantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

B5

 

                                         Puis les choses finissent par s'ordonner d'elles même.

                                         Livrant les trésors de la boutique.

 

 

 

 

 

 

 

 

B6

 

                                          Ce verre artisanal n'a pas une gamme de couleurs très étendue :

                                         Le transparent, le bleu, le turquoise, le vert, le brun et le plus rare le rouge.

 

 

 A suivre : Je vous emmènerai  dans les étages de l'échoppe

                   et dans  le jardin peuplé de choses inhabituelles..

 

 

 

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Les fawanis ou fanous

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

 

Lanternes2

                                          

                                              Les lanternes du ramadan sont reléguées au fond des cours.

                                             Où elles vont prendre la poussière d'une année...le ramadan est terminé.

                                             Et pourtant, vous avez été très nombreuses à apprécierl ces lanternes

                                             du ramadan.

                                             C'est pourquoi, j'ai décidé d'en savoir un peu plus sur les "fawanis" ou "fanous".

                                             C'est ainsi que se nomment ces lampions.

 

 

 

 

 

 

Lanterne

 

                                              Depuis l'époque fatimide, il est d'usage de confectionner des lampions

                                              qui éclairent la procession des fidèles allant vérifier la lunaison ,

                                              et accompagner le coucher du soleil.

                                              Elles s'animaient à la flamme de la bougie

 

                                              Elles tirent leur nom de l'expression "Wahani" qui veut dire "lumière du feu"

                                              en arabe classique.

                                              Et fait allusion à la sourate coranique Nur :

                                              "La lumière où Dieu est comparé à une lampe allumée"

 

 

 

 

 

 

Lanterne1

 

                         Puis un calife décida à la fin du moyen-âge, que chaque maison cairotte devait posséder

                         son "fawanis" .L'habitude est restée....elle est typiquement égyptienne (pour répondre à

                         mon amie France, sa fille Marie habitant Dubaî a en effet constaté que ces lanternes

                          n'existaient pas là-bas)

                          A l'occasion du ramadan on offre donc ces lampions aux enfants.

                          Et on décore les rues.

 

 

 

 

 

 

 

 

ii.jpg

 

                                               Mais leur fabrication risque de disparaître d'Egypte.

                                               Les chinois vendent 20 millions de lanternes par an en Egypte.

                                               Elles sont en plastiques avec une lumière électrique (moins dangereuses)

                                               Et un petit plus que l'artisanat local ne maîtrise pas: elles jouent de la musique !!!

                                               Leur prix étant attractifs, elles ont donc toutes les qualités pour séduire les parents.

 

 J'espère avoir répondu à toutes vos interrogations concernant cette jolie tradition.

A revoir le post sur le ramadan un clic ici : Ramadan

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Centre de promotion de l'artisanat égyptien

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

5

 

                                          Dans ce centre de promotion de l'artisanat se trouve également un atelier

                                          pour la décoration des poteries.

 

 

 

 

 

 

3

 

                       Le dessin est reproduit sur la pièce au moyen d'un calque, mais c'est à main levée que sont

                       ensuite peints les motifs.

 

 

 

 

 

 

4

 

                        Cela demande précision et dextérité.

 

 

 

 

 

 

 

X27

 

                        Voici un joli plat que je trouve très graphique, et moderne tant par le choix du sujet que

                        l'utilisation du noir et blanc.

 

 

 

 

 

 

 

X31 

                                          Voici le calque représentant des poissons.

 

 

 

 

 

X28

 

                        Celui ci aussi me plaît bien.  précision du geste... toujours à main levée!!!

 

 

 

6

 

                                             Ces poterie sont ensuitevendues, dans le Sebil (fontaine) El Beida,

                                              dans le souk.

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>