Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

egypte artisanat

La poterie de Foustat

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

 

 

 

X29

 

                         Non loin du quartier copte se trouve le centre de promotion de l'artisanat égyptien.

                         (subventionné par l'état)

                         D'un côté on peut voir y travailler les artisans

                         (marqueterie, bijou, moucharabiehs..)

                         L'autre partie est consacrée à la poterie, avec un atelier pour sa décoration.

 

 

 

 

 

 

X17

 

                                          Dans ces grandes cuves l'eau est mélangée à la terre.

 

 

 

 

 

 

X18

                                      

                                          La glaise est entreposée dans des seaux, avant d'être placée sur le tour.

 

 

 

 

 

X23

 

                        Je n'ai malheureusement pas vu de potier travailler sur le tour.

                        Je trouve toujours cette étape fascinante et magique : car sous ses doigts naissent à 

                        Une rapidité vertigineuse des objets, le plus souvent usuels

 

 

 

 

 

X21

 

                       Après la cuisson les pièces sont polies à la main.

                       Un travail long et pénible.

 

 

 

 

 

X22

 

                        Ensuite les poteries sont entreposées au soleil, certaines seront laissées brutes d'autres peintes.

 

 

 

 

X26

 

                        Ce sont les poteries du Foustat si particulières et ajourées

 

 

 

 

X10

 

                                          Je vous propose une suite à ce post pour la décoration des poteries.

 

 

 

   X25

 

                                         Bonne journée !!

                                        

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Quartier de Foustat

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

X15

 

                           Derrière le quartier copte se trouve Foustat : quartier des potiers.

                           Dans cet endroit à été créé un centre, afin de promouvoir la poterie, et d'offrir une vitrine

                           de cet art aux touristes.

 

 

 

 

 

X16

 

                        On aimerait que les potiers vivent réellement dans ce genre d'endroit ...

 

 

 

 

 

 

1

 

                        On y fabrique également des céramiques, essentiellement destinées à décorer les murs

                        des mosquées, (beaucoup de rénovations en cours)

                        Les carreaux sont fabriqués à partir d'un moulage, ils seront ensuite peints.

 

 

 

 

 

X14

 

                                          Voici le four dans lequel, ils sont cuits avant l'étape de la décoration.

 

 

 

 

 

 

X11

 

                        Un échantillonnage de la production.

 

 

 

 

 

 

X12

 

                       Celui ci dans le pur style islamique.

 

 

 

 

 

 

2

 

                         Et un modèle tout à fait différent.

 

 

 

 

 

 

 

X8

 

                                          Dans ce petit village reconstitué, un pigeonnier traditionnel, sans ses habitants.

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Parade de serviettes!!!!

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

 

SAFFAGA6 

                           Les lits d'hôtel sont parfois peuplés d'animaux étranges.

 

 

 

 

SAFFAGA14

 

                        .... évoquant les habitants de la mer rouge...

 

 

 

 

SAFFAGA13

 

                         ...ou d'anciens voyageurs du Nil...

 

 

 

 

 

 

SAFFAGA15

 

                          Evidement , pour de tels déploiements, il serait inconvenant d'oublier

                          le "backshish" institution nationale en Egypte. 

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Papier recyclé de El Nafeza

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

X

 

                          Dans le quartier du Foustat, derrière le quartier copte, une autre forme de recyclage pour

                          la fabrication du papier.

                          La paille est ici étuvée.

 

 

 

X3

 

                                            Et de la même manière qu'à Moqquatam, la matière est ensuite récupérée

                                            à l'aide de cadre en bois.

 

 

 

 

X4

 

                                            L'originalité de ce centre c'est qu'il ouvre ses portes pour accueillir

                                            les enfants des écoles, pour de mini-stages.

 

 

 

 

X1

                                           

                                            Les feuilles après essorage sur le cadre sont ensuite déposées

                                            sur le mur de béton, pour le séchage.

 

 

 

 

X77

                                         

                         Une fois sèche, les feuilles sont décollées du mur et décorées au pochoir.

 

 

 

 

X6

 

                           Voici un pochoir, je n'ai pu obtenir l'explication exacte pour le procédé d'impression..

                          Mais je suppose que la zone rouge est imperméable à l'encre et donc la peinture se dépose

                          sur le papier à travers les zones blanches.

 

 

 

 

X5

 

                                            Ce qui donne ça (rendu en positif) 

 

 

 

 

X7

 

                       Autre forme de décoration, avec des photographies.

 

 

  BOITE

 

                       De nombreux objets sont fabriqués à partir de ce papier recyclé.

                       (porte-photos, dossier, distributeurs de mouchoirs en papier...)

                       Pour ma part, j'ai opté pour cette jolie boite en forme de coeur, pour ranger mes boules de Noël en verre.

 

 

                      Leurs coordonnées : www.elnafeza.com   et   elnafeza@gmail.com

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Le papier recyclé du Moqquatam

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

                      

 

 

                      

 

mOquatam jardin palais , 7 mars 2010 013RED

                 

                         Dans le quartier de Moqquatam, se trouvent les chiffonniers du Caire de soeur Emmanuelle.

                         Ils recyclent tout, et notamment le papier, qui est ici déchiqueté et mis à tremper,

                         dans de grandes baignoires.

 

 

 

 

 

mOquatam jardin palais , 7 mars 2010 003RED

 

                                         Le "coton" du papier est récuperé sur des treillis métaliques,

                                         tendus sur des cadres en bois.

 

 

 

 

mOquatam jardin palais , 7 mars 2010 006RED

 

                        Essoré et déposé sur une table arrondie.

 

 

 

 

mOquatam jardin palais , 7 mars 2010 015RED

 

                         Entre chaque feuille un linge de coton.

 

 

 

 

 

mOquatam jardin palais , 7 mars 2010 017RED

                  

                        Le tout est ensuite suspendu au grand soleil, voici des feuilles de papier recyclé.

 

 

 

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Vitraux de stuc et de verre coloré.

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

6

 

                                             Les vitraux sont mastiqués sur des châssis en plâtre ajourés à la main.

                                         

 

 

 

 

                                            7

 

                                            Cette technique arabe d'enchasser le verre coloré dans une claustra de

                                            plâtre, est bien antérieure aux vitraux européens. 

 

 

 

 

          

17

  

                           Le résultat est plus sombre que dans les vitraux au plomb, puisque l'armature est plus

                           épaisse.

 

 

 

 

 

 

 

   18

 

                        Mais avouez : quel travail de dentellière pour ces châssis .

 

 

 

 

 

 

    261RED

 

                                              Des fouilles en Egypte et en Syrie ont mis à jour des verres de couleur,

                                              soufflés en plateau et sertis dans un entrelac de stuc.

                                              Ces fragments datent du 7éme et 8éme siécles 

 

 

 

 

 

             260RED 

                                               Voici une version adaptée à la décoration. L'artiste y met toujours son coeur... 

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Patchwork égyptien (suite et ...fin pour de bon... ou non)

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

quartier Copte le caire février 2010 154

 

                                                                          Motifs de lotus entrelacés.

 

 

 

 

 

quartier Copte le caire février 2010 163

                          

                                                                       Lotus en rosace aux couleurs vives.

 

 

 

 

 

patch1

 

                                                     Motif pharaonnique, du scarabée symbole d'éternité.

                                                     Finesse des détails de broderie.

 

el khan khalili 163

 

                       Représentation de la célèbre fresque des oies (exposée au musée d'égyptologie)

 

 

 

patch4

 

                                         L'exotisme de la vie égyptienne a aussi fait naitre les balladis (scénes locales)

                                         comme le marchandage au souk.

 

 

 

 

patch6

                                           

                                          La description de scènes de rue. Ici les khiams représentés en train

                                          de confectionner des appliqués.

 

 

 

 

 

 

patch3

    

                                                Ou ce style épuré, évoquant la danse d'un dervich tourneur.

                                                (un clin d'oeil à leurs propriètaires de Lestrem) 

 

 

 

DROMADAIRE

 

                          Quand à moi, j'ai acheté ce panneau, pour un cadeau de naissance, et souvenir supplémentaire

                          pour les futurs parents qui quittaient l'Egypte.

 

Si cet art vous intéresse, faites le moi savoir par un commentaire...

j'ai  également encore plein de photos en réserve!!!!

 

Pour en savoir plus : "l'Egypte des mains magiques" de Denise AMMOUN, édition IFAO;

                                     "Quiltmania" numéro 63

                                      Ou relire "le scribe" numéro 142, dans lequel j'ai écrit un article :

                                      El-fan el khayam... ou l'art de faire des tentes.

                                    

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Patchwork égyptien (suite et fin)

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

285RED

 

                        C'est donc l'impression des tissus, de façon industrielle qui a menacé cet artisanat millénaire

                        des appliqués.

                        Au premier plan, quelques rouleaux de ces tissus imprimés, tandis que l'on peut admirer

                        deux appliqués mains, suspendus.

 

 

 

 

 

quartier Copte le caire février 2010 155 

                          Mais c'est aussi l'entouthiasme des touristes qui a encouragé les khiams

                          à faire de nouvelles créations

 

 

 

 

                                     

 

 

el khan khalili 144

 

                                         Les thèmes évoqués ont donc évolué, selon les goûts des touristes.

                                         Le style islamique subsiste avec les arabesques ou la fleur étoilée...

 

 

 

 

 

 

patch2

 

                        ..ou l'emploi de la calligraphie soufi....

 

 

 

290RED

 

                                          ...le style pharaonnique a fait son entrée: l'oeil oudjat, Nefertiti, le lotus.....

 

 

Bien d'autres merveilles à découvrir ...alors à suivre

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Patchwork en Egypte (suite)

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

11

 

                            Quand ils ne sont pas en train de regarder un match de foot...

                            les khiams éxecutent dans leurs petites échoppes, des appliqués.

 

 

 

 

 

el khan khalili 143

 

                                                En principe c'est le père de famille qui dessine sur la toile de fond.

                                                Il puise son inspiration sur les murs des mosquées.

 

 

 

 

 

294RED

 

                       Assis en tailleur, dans la boutique. Ce sont ses fils ou ses jeunes frères qui appliquent ensuite,

                       les pièces de tissus. Pour cela, ils utilisent un point caché . Les outils sont sommaires :

                       Ils utilisent une aiguille que je qualifierais de "pieu", et des ciseaux énormes,

                       par rapport à la finesse du travail. Ce qui prouve d'autant plus leur habileté.

 

 

 

 

288RED

 

                                          La concurence forcenée des tissus déjà imprimés, a obligée les khiams

                                          a revisiter la fonction première des appliqués.  

 

 

 

                                            

 

 

283RED

 

                          Ils ont donc adapté leur pièces, qui trouvent maintenant leur place dans l'intérieur des maisons.

                          Nappes,coussins,panneaux mureaux, etc...

 

                           A suivre...

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

Moucharabiehs

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

                                 12

 

                                 Le khachab Muachak est une technique qui consiste à fabriquer des cloisons ajourées,

                                 en emboîtant des parties de bois tourné (khart) et ... 

 

 

 

 

 

 

                                              13

 

                                              ....des pièces géométriques, les bobines. Et sous nos yeux se dessinent

                                              des formes compliquées, tandis que les copeaux s'envolent. 

 

 

 

 

 

3

 

                         Tout est permis pour ces artistes ''aux doigts d'or''

 

 

 

                      138RED

                         

                       Les assemblages à 4 kharts sont les plus courants, mais on trouve aussi des assemblages

                        plus sophistiqués.

 

    

 

 

                            bab el fahoum mosquée maison 291

 

                                             l'originalité de la technique réclame, du maître menuisier (osta)

                                             de réunir toutes les pièces du puzzle, et de les faire tenir sans adjonction

                                             d'aucune cheville, colle, ni bien sur clous.

                       

 

 

 

 

 

bab el fahoum mosquée maison 297

 

  

                         La première fonction du moucharabieh est bien sur de protéger la vie privée de l'indiscrétion,

                         voire du mauvais oeil.

 

 

 

 

                      bab el fahoum mosquée maison 243

                          

                                            La seconde fonction est d'occulter le soleil, tout en permettant à la

                                            lumière d'entrer.

 

 

               bab el fahoum mosquée maison 290

                       

                                                La troisième, est de permettre d'utiliser le courant d'air généré par

                                                les fenêtres opposées. (c'est la climatisation écologique)

 

 

 

 

 

 

                       bab el fahoum mosquée maison 249 

                    

                        C'est d'ailleurs la signification du mot arabe moucharabieh : lieux de fraîcheur.

 

 

 

 

                     5

 

                                               Mais de ces petites bobines de bois naissent aussi parfois , miroirs,

                                               paravents et meubles de toutes sortes.

Publié dans Egypte artisanat

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>