Patchwork en Egypte (suite)

Publié le par la cocotte de Kiev au Caire

11

 

                            Quand ils ne sont pas en train de regarder un match de foot...

                            les khiams éxecutent dans leurs petites échoppes, des appliqués.

 

 

 

 

 

el khan khalili 143

 

                                                En principe c'est le père de famille qui dessine sur la toile de fond.

                                                Il puise son inspiration sur les murs des mosquées.

 

 

 

 

 

294RED

 

                       Assis en tailleur, dans la boutique. Ce sont ses fils ou ses jeunes frères qui appliquent ensuite,

                       les pièces de tissus. Pour cela, ils utilisent un point caché . Les outils sont sommaires :

                       Ils utilisent une aiguille que je qualifierais de "pieu", et des ciseaux énormes,

                       par rapport à la finesse du travail. Ce qui prouve d'autant plus leur habileté.

 

 

 

 

288RED

 

                                          La concurence forcenée des tissus déjà imprimés, a obligée les khiams

                                          a revisiter la fonction première des appliqués.  

 

 

 

                                            

 

 

283RED

 

                          Ils ont donc adapté leur pièces, qui trouvent maintenant leur place dans l'intérieur des maisons.

                          Nappes,coussins,panneaux mureaux, etc...

 

                           A suivre...

Publié dans Egypte artisanat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

superbes tous ces patchworks, j'avais eu l'occasion d'en voir a ste marie il y a qq annees


Répondre
L


Alors tu es une privilègiée pour moi, je rêve d'aller à Sainte Marie au carrefour européen du patchwork, un jour peut être quand je serai de retour en France !!


bonne journée


biz


la cocotte



I

superbes dommage de ne pouvoir les agrandir


Répondre
L


Si tu suis le reportage demain tu aura le plaisir de les voir de plus prés !!


A demain


Biz


La cocotte



F

Magnifique reportage!!! Voir ces grosses mains exécuter un travail aussi raffiné, c'est surprenant, le résultat est très beau.


Répondre
L


Je suis ravie d'avoir un ptit com de ta part , je me demandais ce que vous deveniez ???


biz à tous les deux


PS j'espère que les reportages te plaisent toi la passionnée de patchwork et d'Egypte


Biz


La cocotte



M

Superbe!


Répondre
L


Merci et Bonne journée


La cocotte



G

je reste sans mots....c'est magnifique et tellement surprenant, je vais essayer le coup du travail sur les genoux!!!
j ai honte d'avoir laissé l appliqué pour l'inversé par souçi de facilité...et de soin...
le travail des couleurs est extraordinaire....Merci pour ce reportage not'' cocotte!!!


Répondre
L


Je ne trouve pas que l'inversé soit plus facile


de toute façon l'important c'est le résultat ma Gisou !!


Biz de la cocotte



E

magnifique photo biz nini


Répondre
L


Merci beaucoup, je te souhaite une bonne journée


La cocotte



C

Un bel art autant qu'une belle tradition.
Bises


Répondre
L


Heureusement ils ont su résister à l'industrialisation...et préserver cet art


Bonne journée


La cocotte



P

avec peu de materiel ils font des chef d'oeuvres
magnifique ces patch


Répondre
L


Je parlais du matériel sommaire , mais même les conditions dans lesquelles ils travaillent sont inconfortables


Bonne journée


la cocotte



P

c'est très beau,tu nous tiens en haleine!!
le dessin de fond nécessite quand même de savoir dessiner,car même si l'inspiration n'est pas loin,il y a beaucoup de symétries à respecter,ils sont doués au départ
bises


Répondre
L


Oui il n'y a aucun doute là dessus, ils sont doués !!!


A demain alors ???


Biz


La cocotte



F

c'est magnifique !!!! mais quel boulot, au moins ça les occupent !!!! si on pouvait faire la même chose avec nos jeunes il y aurait peut-être moins de bagarres et autres
bonne journée
biz


Répondre
L


Je pense que c'est parce que c'est traditionnel, que les hommes acceptent de tirer l'aiguille.


Bonne journée


La cocotte



C

Etonnant, déconcertant. La finesse de ces appliqués m'émerveille. La façon de travailler ( si simple ) et obtenir ces magnifiques ouvrages ça me laisse complètement ébahie. Bravo les khiams. Bravo
à vous!!!


Répondre
L


Et je ne vous parle même pas de l'allure à laquelle ils réalisent ces mervailles


Bonne journée


La cocotte



M

Magnifique reportage


Répondre
L


Merci, mais tout le mérite leur revient


Bonne journée


La cocotte



G

les bras m'en tombent !!! c'est tout simplement magnifique ! Martine.


Répondre
L


Ils sont doués, n'est ce pas ???


Et toi , c'est quand que tu découvres ta petite merveille???es tu en France ???


biz


La cocotte



A

Merci pour cette suite. Je crois que si j'allais me balader par là, je remplirais une valise, d'autant plus que je sais que je ne ferai jamais de si belles choses. Le quilt carré sur la dernière
photo est splendide. Bonne journée. Je passe une partie de la mienne avec Danielle qui accompagne Jean-Michel pour quelques jours aux Pays-Bas. Annie


Répondre
L


Tu diras bonjour à ces heureux grands-parents!!!


POur la valise pleine tu es évidement la bienvenue, mais aprés les élections....


biz


La cocotte



D

N'utilisent-ils pas la technique de l'appliqué inversé ? Quoique cette manière de travailler les tissus soit très délicate , elle permet cependant de réaliser ces arabesques et ces ciselures ...Je
regarde à nouveau les photos , et non , je vois bien de l'appliqué que je qualifirais de "normal" ; vite , vite la suite ...


Répondre
L


j'étais comme toi, persuadée que c'était de l'appliqué inversé.


Et hormis le dessin sur la toile ils ne préparent pas les pièces au préalable!!!


Bonne journée


La cocotte 



C

Vraiment incroyable leur maniere de travailler. Bises Ma cocotte


Répondre
L


Quand je pense que je n'arréte pas de recommander aux unes et aux autres de fines aiguilles à appliqué!!!


Quel habileté !!


Bonne journée


La cocotte